Je n’ai plus qu’à transférer le message par diskette à l’internet shop par E-mail...

De retour à Seashelll 30mn plus tard, Fabien qui m’attendait avec impatience depuis quelques jours parce qu’il avait du se séparer de son ancien Instructeur en français, me demande si je peux commencer tout de suite un cours académique d’Advanced Open Water à un Français (16H).
J’accepte bien sûr, et moi qui voulais reprendre doucement confiance en moi quant à instruire la plongée, et ben c’est parti aussitôt. Fabien me connaît, et j’ai déjà pas mal travaillé avec lui depuis 1 an et demi. Je ne pouvais pas avoir mieux comme ré-acclimatation…









Et je me suis senti super à l’aise pour donner les cours. Et dès le lendemain matin, levé 6H15, et je suis parti emmener mon élève + 2 fun divers pour une plongée profonde (donc technique). (Et j’ai vu des requins, à peine à 4mètres de moi).









Donc, même pas le temps de m’installer dans mon logis d’un temps…
Car le soir après travailler je dois préparer mes cours pour le lendemain, et j’avoue que le temps est bien pris.









Car depuis, c’est mardi soir, le 03/02, et je suis là depuis 5 jours, Fabien m’a donné le marché français ainsi que des cours en anglais lorsque les 2 autres Instructeurs (de langue anglaise) sont déjà occupés avec leurs cours respectifs.
Aussi après ce 1er cours ais-je enchainé pour un cours d’Open Water avec un Québécois, puis un cours avec 2 Irlandais que je fini demain, et j’enchaine ensuite pour un cours d’Open Water avec un couple de français.











Voilà, c’est bien parti pour affirmer ma reconversion professionnelle, mais cela demande beaucoup de travail et d’investissement personnel. Et cela se passe très bien.
En revanche, aucun jour de congé, samedi et dimanche inclus, et il faut avoir la santé . Une petite grasse mat ne serait pas superflue un de ces quatre, mais ce n’est pas le moment…
Donc j’ai très peu de temps, plonger, enseigner, préparer, dormir, j’ai commencé à faire quelques lessives dans le seau le soir, compresser quelques photos pour envoyer par E-mail, diner vite fait, et si peu de temps pour penser, toutefois….
Mais je suis ici pour quelques temps, et je vais tâcher de rythmer ma vie autour de ce travail pour passer à d’autres choses aussi…

Il est 00H27 ici, et je me lève dans 6 heures,


UXAR



Pour accéder au Chapitre suivant dans l’ordre Chronologique, cliquez ici :

13/02/04 Il fait bon vivre ici



Retrouvez Uxar Carnets de Voyages édité sous forme de livres et d'ebooks disponibles sur la librairie de vente en ligne sécurisée TheBookEdition.com
Plus d'infos en cliquant ici