Et puis déjà une queue infernale pour l’enregistrement, dans ce fameux Vieux Camembert bétonné qu’est Roissy 1, le soit disant fleuron des aéroports des années 70’, une catastrophe d’organisation surtout !…

J’avoue que cette fois-ci j’ai eu du bol pour le billet d’avion, et c’est bien la première fois que cela me soit arrivé, car ayant accumulé des miles de trajets en avion avec le groupement Star Alliance depuis des années, je n’ai eu à payer que 200 Euros pour un billet aller-retour Paris / Vientiane, open date pour 1 an… C’est kool quand çà arrive, et ce n’est pas tous les jours….

Et c’est à signaler pour tous les voyageurs, d’accumuler les Miles sur un groupement de compagnies aérienne, car un jour çà porte ses fruits…

Enregistrement effectué par le personnel d’Air France, moyennement compétent pour le traitement des compagnies étrangères, et bien évidement, comme je l’attendais, on m’annonce que je suis en over-charge (surpoids) et on me demande de payer l’excédent…

J’argumente, comme d’habitude, que je suis abonné carte Silver sur la compagnie Thaï, que j’ai droit à un supplément de bagages, et montrant ma carte d’Instructeur de plongée j’explique qu’il y a un accord tacite habituel pour les surpoids dus à cette profession, en particulier sur la Thaï, et c’est vrai, il n’y a jamais aucun problème au départ de l’Asie..…

Le responsable de secteur est appelé, et me prenant de très haut, comme un bon petit responsable Français, il m’agresse en me disant que j’aille sur la lune ou ailleurs, ce n’est pas son problème…. Et qu’il m’offre 20 kilos, mais que je dois en payer 15, à 45 Euros le Kg, soit la bagatelle de 750 Euros environs….. Bravo le prix du billet allégé !....

A cours d’argument devant ces portes de prison, et sans me démonter, je demande à récupérer un sac pour remplir mon sac perso… On me dit que j’en ai déjà 2, mais non l’autre est un ordinateur, donc c’est accepté en second bagage, et je connais mes droits, non mais…

Et me voilà dans un coin, à vider une valise et à remplir toutes mes poches, à enfiler 2 gilets un blouson, au regard étonné des autres voyageurs…. Et de remplir mon gilet de voyage (style gibecière) à bloc, de Tee-shirts, de caleçons, de chaussettes, même toutes les poches de mon pantalon étaient à craquer, tel un vrai bibendum…. A cours de place, et crevant de chaud, je retourne voir la personne de l’enregistrement… Verdict … 3 kilos encore en trop, je ne peux plus rien faire… Allez mon sac à la base est lourd, il y a des cadenas sur chaque poche, et… c’est bon, accordé, je n’ai rien à payer, çà passe… Ouf… Il aurait plus manqué que de payer… C’est mon genre… 1 heure et demie de passée, mais cette fois encore, c’est bon…

Et me voilà parti vers l’embarquement, à pied chargé comme un mulet, et évidement en France les caddies porte-bagages sont interdits en Zone internationale (ce n’est pas le cas dans les autres pays…).
Passage de la douane très lent, comme d’habitude juste 2 douaniers pour un aéroport international, c’est léger… Enfin bon, c’est la France… Et pour moi, c’est lourd les bagages…

C’est passé… Plus qu’un kilomètre à pied jusqu’au terminal…

Et là, la queue pour les rayons X…

Evidement on me demande de vider mes poches, alors que je ne sonne pas au portique, donc je déballe les chaussettes des poches, etc… Et de surcroît on me fait vider tout mon gilet également… La paranoïa actuelle étant telle, qu’on me demande de m’appliquer en test sur ma main tous les différents produits que j’ai en poches… Et çà va de la crème anti-moustiques Thaïlandaise, au Carmex (crème pour les lèvres), aux crèmes solaires, etc…. Incroyable… Mais bon çà reste sympa et poli…. Et puis, dans une petite trousse que j’avais transféré vite fait de ma valise dans mes poches, ils trouve mon Lazerman (couteau Suisse amélioré avec pince, etc…). Oh non… Pas çà, ils vont me le confisquer….

J’explique la galère à l’enregistrement, et je demande si on peut le faire transférer par le personnel de bord, comme çà c’est toujours fait… Evidement, c’est refusé… Je demande si je peux retourner à l’enregistrement pour essayer, sait-on jamais… Ok, je tente ma chance, l’avion décolle dans 1 heure…

Et c’est reparti dans l’autre sens, repasser la douane, et arrivé aux comptoirs de la Thaï, enregistrement terminé, plus que le sympathique responsable sur place à m’accueillir… Mais cette fois il a été sympa, a bien compris que c’est un outil professionnel, et il me l’a enregistré en objet de sécurité à bord…. (Et je l’ai même récupéré aussitôt en arrivant à bon port…)

Cette fois, je vais enfin pouvoir me poser pour de bon dans l’avion….. Et souffler……

Le voyage avec la Thaï, çà se passe toujours très bien, même si la qualité a baissé ces dernières années… Le repas est bon, moyen mais çà va, et il y a toujours une distribution de boissons toutes les heures, et des sandwiches proposés en pleine nuit…. Cà ne vaut pas la Malaysian ou d’autres compagnies Asiatiques où le service est effectué en permanence… Mais on peut aller demander quelque chose en pleine nuit, il n’y a pas de problème…. Ce n’est pas Alitalia, ou Air France (même société), ou tu te fais jeter si tu demandes un verre d’eau, et c’est vrai !…

Il n’y a pas non plus les petits écrans perso où tu peux voir pleins de films, mettre en pose quand tu veux, etc… mais la Thaï c’est déjà une bonne prestation de qualité…. Donc un bon voyage tranquille…

Bangkok 6H30, transit normal, des petits caddies pour transporter les affaires (je suis lourd), rayons X pas de problèmes… Easy…

Vol Bangkok / Vientiane à 8H20, juste à attendre tranquillement dans la salle d’embarquement, et vol à l’heure…

50mn plus tard, arrivée à Vientiane, Laos, formalités de douanes rapides, et juste prendre un taxi…. 6$ pour le centre ville, il n'y a pas à dire, ce n’est vraiment pas cher !...





En arrivant sur place, je sais que je vais pouvoir louer une maison en banlieue de Vientiane, proche du Mékong et s’installer pour s’organiser pour la suite, tout en ressentant bien ce pays…

Çà y est nous sommes arrivés… C’est bon d’être de retour ici….

La suite à suivre, au prochain épisode….

Uxar






Pour accéder au Chapitre suivant dans l’ordre Chronologique, cliquez ici :

15/09/2006 La Maison à côté du Mékong



Retrouvez Uxar Carnets de Voyages édité sous forme de livres et d'ebooks disponibles sur la librairie de vente en ligne sécurisée TheBookEdition.com
Plus d'infos en cliquant ici